Tous les chemins y mènent

Or not. Car il faut l’avoir repérée cette boutique Via Chocolat. Voilà trois ans que je fréquente le quartier, et je ne l’ai découverte que récemment. Damn! Tout ce temps perdu.

Discrètement nichée au début de la rue Jean-Baptiste Pigalle, cette mini boutique aux tiroirs remplis de trésors vaut pourtant le détour.

Via Chocolat

 

Ce n’est pas une chocolaterie ordinaire. Seule la ganache de la ganache y a droit de cité. Son fondateur, Michel Cottet, grand gourmand devant l’éternel et membre du Club des Croqueurs de Chocolat, gage de sérieux académique, fait venir chez lui les top chocolatiers de banlieue, de province ou d’ailleurs afin d’élargir nos univers de parisiens auto-centrés.

Pur Génie.

En ce moment, vous pourrez  y découvrir entre autres trésors un de mes chéris bibi, Gilles Cresno de Rueil Malmaison, et des chocolats venant du Vietnam, la rising star du moment avec des producteurs comme Vietcacao et la très belle Marou (fracture du palais). Economies de pass navigo et de CO2, évasion et plaisir de la discussion, c’est tout simplement une adresse à mettre sur son parcours chocolaté. J’ai passé un très bon moment avec la charmante responsable de la boutique qui connaît fort bien son affaire et qui n’est pas chiche en chocolats.

La carte du Vietnam vue par Marou
La carte du Vietnam vue par Marou. Crédit photo: Marou, faiseurs de chocolat

L’on peut même se créer sa propre boîte, tous les chocolats étant vendus au même prix au kilo, prix très raisonnable pour la qualité. Parfait pour faire des dégustations horizontales. Tiens c’est ce que j’ai fait, avec le praliné.

Pralinés, de gauche à droite:
De gauche à droite: le praliné crémeux lait Pascal Le Gac Miam ++ / le praliné feuilletine lait Rémi Henry Miam ++ / UNE FRACTURE le praliné feuilletine lait de Gilles Cresno Miam +++

Je me suis aussi baladée du côté des chocolats & agrumes de Gilles Cresno:

Bergamote fabuleuse Miam+++ / pamplemousse acidulé Miam +++ / citron à la texture nerveuse – une petite couche de citron confit haché déposé sur une ganache noire Miam+++ / mandarine fraîche Miam++++ / manjavari (qui n’est pas un agrume ok ok OK) fade, pas vraiment senti le goût du fruit, dommage. Minute info sur le manjavari : c’est un cousin, voire un ami du fruit de la passion.

Seul bémol: une fois les chocolats mélangés dans la boîte, difficile de retrouver qui est qui, à moins d’être un fou furieux et d’avoir noté toutes les références.

Si vous êtes vers les grands magasins, vers Trinité, vers Montmartre, courez-y!

Via Chocolat    I   5 rue Jean-Baptiste Pigalle 75009 Paris   I   Métro Trinité, Pigalle   I   Horaires: mardi-vendredi 13h-19h et samedi 10h30-20h

4 Replies to “Tous les chemins y mènent”

      1. Rien n’abattra la cabotine Acabo dans sa belle boutique étoilée de chocolats! Merci pour cette nouvelle piste cacaotée. Les ganaches revendues st forcémt + chères que chez leurs créateurs, non? Virginia

        1. Et bien même pas car le propriétaire se met d’accord avec les chocolatiers pour proposer le même prix que dans leurs boutiques. Aucune raisons donc de s’en priver.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *