Ceci n’est pas un oeuf

Oeuf_pr

C’est un oeuf. De Pâques. 

C’est Patrick Roger* qui nous propose cette version pure, originelle et magique de la gourmandise de Pâques. Pour aborder cette rondeur déconcertante, deux options s’offrent à vous:

oeuf pr.001

1. Décortiquer l’oeuf avec la plus grande délicatesse, et, plus compliqué, la plus grande patience. Des ongles de femmes sont idéaux pour accomplir cette tâche. Une fois l’oeuf mis à découvert,  croquer à pleine bouche dans la coque au chocolat noir, et laisser le moelleux d’un pur praliné fondre sur la langue.

2. Retour express à l’enfance: aspirer lentement le praliné moelleux via l’orifice sous l’oeuf. Effort minimal, plaisir maximal.

Verdict: incroyablement décadent. Ne pas essayer de ne pas se tâcher, c’est peine perdue.

*Toujours mon chocolatier chouchou, toujours à la proue d’un mouvement visant à imposer le retour du catogan, billet plus creusé sur le personnage à venir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *